Hervé Flagel
peintre-plasticien

Le travail que je vous présente ici, est une série de portraits et de personnages de ma propre mythologie. Ils sont là pour nous interpeller, nous questionner sur nous et nos origines. Ils sont ce que nous y projetons, proches et lointains à la fois. Ils sont frères comme les arbres d’une même forêt. Leur expression est neutre, leur visage impassible, leurs yeux nous fixent, nous suivent, nous pénètrent. Les fonds noirs accentuent l’effet des textures qui portent en elles aura et émotion. 


C’est l’idée du sombre rattaché à l’ignorance qui va vers la lumière : la connaissance. Les successions de couleurs peintes sont superposées, grattées, gommées, scannérisées, malmenées, récupérées pour créer textures et matières.

 

Cela procède comme un déroulé de l’histoire qui superpose les faits, les masque ou les fait réapparaître à dessein.


Paméla. Ce tableau peut me faire penser à certaines peintures de Picasso, les textures riches me rappellent Hunderwasser

                                                   Paméla - 2017

                                                   Acrylique sur toile

                                                   80 cm x 80 cm